Moi Selim

Je m’appelle Selim, je suis infirme moteur cérébral.

Je m’appelle Selim, je suis né le 15 novembre 1998 et je suis infirme moteur cérébral. Pour me déplacer, j’utilise un fauteuil roulant avec l’aide de mes parents et pour tous les actes de la vie quotidienne, c’est encore plus compliqué pour moi.

iphone-kader-image-video-901

 

Heureusement comme tous les enfants, mes parents disent que je suis un comédien né, un vrai farceur. A la maison, je joue tous le rôles: docteur, cuisinier, maître d’école, mais par-dessus tout j’aime jouer au pompier. Plus tard je voudrais être pompier pour éteindre tous les feux et sauver des vies. Ma maman essaie de me faire comprendre qu’avec mon handicap, je ne pourrai pas être pompier. Dommage mais je n’abandonnerai pas. je serai alors DJ. La musique c’est ma passion, j’aime taper sur des tambours.

Malgré mon handicap ma vie est bien remplie. Je fais pleins de choses avec mes parents, des promenades, du poney et beaucoup d’autres activités.

Avec maman et ma cousine Melina, on prend le bus pour aller se promener dans le centre ville de Saint-Etienne, pour manger à la cafétéria, pour aller au cinéma. C’est sympa, je vois beaucoup de gens qui font comme nous. C’est un peu épuisant pour maman mais on est heureux de faire ces sorties. Je vais aussi à la bibliothèque du Chambon Feugerolles pour choisir des livres que ma maman me lit avant de m’endormir.

Avec papa, on prend la voiture. Les bus, il n’aime pas. Et il photo2vaut mieux avoir une voiture pour aller voir les tournois de foot, aller à la pêche. Des fois papa m’emmène boire un jus de fruit au Pacific. J’adore y aller car c’est gratuit pour moi et je connais tous les copains de mon papa. Vous savez, être entouré comme ça m’apporte du réconfort et me rassure tous les jours.

Même si je suis très actif, je suis triste de ne pas pouvoir jouer dehors au foot avec les autres enfants, faire du vélo, grimper aux arbres… C’est pas très marrant. Mais, heureusement j’ai des cousins et des cousines que je vois souvent et qui jouent avec moi et m’acceptent avec mon handicap. Ils m’adorent !!!

Dans tout ça, il ne faut pas oublier que je suis un enfant comme les autres, qui va à l’école IEM de Maxime le Forestier, à Veauche, et j’y suis toute la journée. C’est mon copain Gérard, le taxi, qui m’emmène. Ah oui…même si je ne peux pas me mettre debout, j’ai aussi pu faire du judo pendant 2 ans à Saint-Rambert. Impressionnant, non? Le judo, je le faisais avec le super et sympathique Paul Vial, de l’association 100% Sport & Loisir. Parfois après le judo, des personnes de l’Ion Club de St-Just- St- Rambert, nous ramenaient ma maman et moi à la maison.

Vous voyez comme tout le monde est gentil avec moi et ça me rempli de bonheur.

Vraiment merci à tous,
de la part de ma maman, de mon papa et de moi!